“A boy And his Atom” ( un garçon et son atome) est une petite animation en Stop Motion réalisée par IBM particulièrement remarquable de part le fait que ses acteurs ne mesurent que quelques Angstrœm ! Cette petite histoire, par sa durée et sa taille nous raconte comment un enfant rencontre, devient ami puis joue avec un atome.

Cette vidéo, vue déjà plus de 3 millions de fois, ne s’illustre certainement pas d’un point de vue narratif, mais plutôt technique. Il a fallu utiliser deux microscopes à effet tunnel de deux tonnes chacun et nécessitant de travailler à -268°C pour grossir (environ 100 million de fois) les atomes  de monoxide de carbone sur une surface de cuivre.

Les 242 images de cette animation ont été enregistrées en dix jours de 18h de travail chacun. Les atomes étaient déplacés sur la plaque de cuivre grâce à une aiguille extrêmement fine magnétisée par la circulation d’un courant électrique.

“ Rechercher signifie se poser des questions au delà de celles posées pour trouver un bonne solution aux limites de l’ingénierie à court terme “ souligne Andreas Heinrich, l’un des principaux chercheur dans cette équipe d’ IBM research. On comprend donc que cette étude a été initiée pour améliorer les manipulations physiques à l’échelle atomique afin de réduire les limites que nous pourrions bientôt atteindre, conformément à la célèbre  loi de Moore,  du stockage de données ou de gravure de microprocesseurs. Grace à ces techniques l’équipe de chercheurs a aussi réussi à construire un bit de données avec 12 atomes, alors que le disque dur ou la carte mémoire qui est utilisée sur l’appareil qui vous permet de lire ces lignes en utilise environ un million!